Vendredi 14 août 5 14 /08 /Août 22:21
Ce n'est pas une situation que je souhaite pour les politiciens et pour les malagasy mais je percois déja les signes avant-coureurs de cette derniere option. 

Les politiciens sont en train de marchander et de se tirailler les places alors que les postes ne sont meme pas définis (le contenu). J'ai vu l'intervention de Andry aujourd'hui sur TV plus. On ressent tout simplement une situation de confusion totale ou les politicards tirent dans tout les sens les accords, jusqu'a ce que le doute soit semé dans la tete des gens.

Je vous rappelle que l'objectif principal maintenant c'est d'instaurer des organes qui soient COMPÉTENTS pour que la rédaction des 2 projets de constitution ainsi que les différentes consultations populaires utile pour la rédaction de ces projets de constitution puissent se tenir dans les meilleurs conditions possibles.

JE SUIS DU MEME AVIS QUE LA SOCIÉTÉ CIVILE TOUT ENTIERE (QUI A FAIT SA DÉCLARATION HIER):

Il faut voir l'intéret du peuple tout entier, les 20 millions de Malagasy. 1% de la population ne doit pas perturber les intérets des 99% restants. 

Faisant suite au sommet de Maputo, les organisations de la société civile : 
 

- FIZATO - GESCI - FISEMA - PFNOSCM - KMF-CNOE - SEFAFI- MAMIMAD - CDE - GROUPE 

DES 4 FACILITATEURS - RARE - CP-EGDVR - CCOC 

 

C’est pourquoi, les associations de la société civile en appellent au sens des responsabilités des 

citoyens, en particulier des hommes politiques de toutes tendances pour faire taire leurs ambitions 

personnelles, se focaliser sur l’intérêt supérieur de la Nation et s’atteler à l’ application de ces accords sans délai, sans arrièrpensée , et de bonne foi. 

 

Les organisations de la société civile regrettent que la relance de la machine économique et l’appui 

aux couches vulnérables de la société ne soient pas mentionnés dans la Charte, mais sont 

confiantes que ce seront les premières priorités de la transition. Nous rappelons que l’hypothèque qui pèse sur l’AGOA et l’Accord de Cotonou reste d’actualité. 

by rj @ 14 Aug 2009 10:29 am

10H05 L'armée, par le biais de son ministre, du chef d'Etat major et de la commande de la gendarmerie, s'oppose à l'article 22 de la charte de Maputo, article qui précise du fait que l'armée se retire de toute activité politique 


AU CAS OU LA DÉFINITION DES POSTES (QUE FAIT ON) ET LA NOMINATION DES POLITICIENS (QUI VA ASSUMER LES RESPONSABILITÉS ASSOCIÉES A CE POSTE) POSE DE VRAIS PROBLEMES. 

IL FAUT DECRETER LA LOI MARTIALE. L'ARMÉE VA CONTRAINDRE TOUT LE MONDE A ALLER DANS LE SENS DE LA LOGIQUE DES CONVENTIONS DE MAPUTO ET DE LA SUITE LOGIQUE DES EVENEMENTS:

1- Désignation des techniciens a chaque poste technique pour faire rouler la machine administrative. Il faut que les usagers des services publics soient satisfaits, il faut que l'économie tourne.

2- Assurer la sécurité et la paix civiles en décretant des couvre-feux afin que les consultations populaires puissent se tenir de la maniere la plus efficace possible et que les techniciens chargés de la rédaction des projets de constitution puissent travailler efficacement. 

//

Voici une définition simplifiée de la loi Martiale (source: wikipedia)

Loi martiale: 

 

La loi martiale désigne l'instauration dans un pays d'un état judiciaire d'exception, au sein duquel l'armée assure le maintien de l'ordre à la place de la police ou en collaboration avec la police.

 

Application: 
 

Elle se traduit généralement par la suspension de tout ou partie des libertés fondamentales des citoyens, notamment celles de se rassembler, de manifester et de ne pas être emprisonné sans fondement judiciaire.

La loi martiale n'entre en vigueur qu'en raison d'une situation exceptionnelle,

 

1- En République de Chine de 1949 à 1987 à l'issue de la guerre civile entre le gouvernement communiste de Mao Zedong et le gouvernement nationaliste de Tchang Kaï-chek.

 

2- Le 2 novembre 1956, l'Egypte décrète la loi martiale dans le contexte de la crise de Suez l'opposant aux troupes franco-britanniques.

 

3- En Israël, les réfugiés palestiniens de l'intérieur (les arabes israéliens) ont été soumis à la loi martiale de 1948 à 1966.

 

4- Lors d'un coup d'État (Thaïlande en 2006)

 

5- Le combat contre le terrorisme (au Québec en 1970)


      Tous les éléments sont réunis a Madagascar pour que la Loi Martiale soit décrétée. 

précédent 
Par mgslalom - Publié dans : préparation consitution 4e REP
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés